Rekister in Numero

Jean-Thomas Trojani : Le jeu, nouvel outil de développement stratégique ?

Spread the love

Ils sont, d’ailleurs, très nombreux à Naples, très rapides et d’un entretien peu coûteux. Je ne dis point que les deux pays dont je viens de parler auront nécessairement recours à la force pour l’achèvement de l’œuvre qu’ils ont à accomplir ; mais tant qu’ils n’ont pas touché le but que leur désigne leur histoire, ils doivent garder cette force bien en main, de façon à pouvoir faire face à toutes les agressions qui tendraient à les détourner de leur route. Bordeaux attire ainsi une partie de la classe créative. Pour une fois que ces deux gouvernements ne se contentent pas de défendre quelques intérêts industriels contre l’intérêt général, il est utile de les entendre. Du moins a-t-il dû en être ainsi à l’origine Enfin, pour une part minoritaire de cette mouvance, la violence peut être partie à l’éthique activiste, soit parce qu’elle répond naturellement à une violence de l’Etat supposée plus forte et immorale – et apparaît dès lors légitime –, soit parce qu’elle est au cœur du projet politique consistant à libérer par tous moyens des espaces de l’influence néfaste des intérêts marchands. Ces faits, à leur tour, corrigeant et complétant ce que l’expérience interne aurait eu de défectueux ou d’insuffi­sant, redresseraient la méthode d’observation intérieure. D’autre part, biocarburants et autres molécules biosourcées apportent eux aussi un bienfait environnemental en aval de la chaîne, dès lors, comment le comptabiliser ? Dans un premier temps, la rigueur et la reforme structurelle ont sûrement aggravé les conséquences de la crise budgétaire, d’autant plus que l’euphorie des bulles financées par l’argent facile n’était plus là. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie ». Non pas, certes, que ce que nous en avons laissé de côté ne soit pas obligatoire : imagine-t-on un devoir qui n’obligerait pas ? Ensuite favoriser les aides publiques directement liées au temps de retour marginal c’est-à-dire des emprunts remboursables sur les économies réalisées type éco-prêts à taux zéro ou certificats d’énergie. Se le représenter inexistant ne peut pas consister à retirer de l’idée de l’objet A l’idée de l’attribut « existence », puisque, encore une fois, la représentation de l’existence de l’objet est inséparable de la représentation de l’objet et ne fait même qu’un avec elle. Sans doute nous avons une tendance à la diviser et à nous représenter, au lieu de la continuité ininterrompue de la mélodie, une juxtaposition de notes distinctes. Pour eux et pour nous, le présent seul existe par lui-même : si quelque chose survit du passé, ce ne peut être que par un secours que le présent lui prête, par une charité que le présent lui fait, enfin, pour sortir des métaphores, par l’intervention d’une certaine fonc­tion particulière qui s’appelle la mémoire et dont le rôle serait de conserver exceptionnellement telles ou telles parties du passé en les emmagasinant dans une espèce de boîte. La montée des nationalismes dans le monde liée pour une part à la crise et la fin de l’empire soviétique qui a laissé la place à des états soucieux d’exercer pleinement leurs prérogatives retrouvées a rendu illusoire la mise en place d’une Europe fédérale. Notre faculté de sentir ne pourrait certes pas se modifier, elle reste ce qu’elle était ; mais l’intelligence, sous la poussée de l’instinct, transforme pour elle la situation. Mais ce n’est pas une raison pour refuser d’y voir une propriété caractéristique de la vie. Qu’un autre homme, par douceur de caractère, égoïsme ou dédain, aime mieux dire aux gens ce qui les flatte, ce n’est que de la vie encore ; il n’y a rien là pour nous faire rire. Cette conclusion découle non seulement du niveau de cette dette, environ 175 % du PIB, mais également de la spirale déflationniste dans laquelle le pays a été plongé et du fait que les autorités du pays n’ont qu’une influence très limitée sur l’émission de la monnaie -l’Euro- dans laquelle cette dette est libellée, contrairement à la dette publique japonaise, par exemple. Je veux savoir ce que l’intelligence peut faire pour les citoyens. Tissié en cite deux exem­ples : « B… rêve que le théâtre d’Alexandrie est en feu ; la flamme éclaire tout un quartier. Pour la première fois, les 1.500 dirigeants interrogés pour le traditionnel « Global Risks Report » du Forum économique mondial l’ont placé au premier rang de leurs préoccupations, au même titre que la crise des réfugiés. Ce que fut leur œuvre, œuvre formidable et stupéfiante, la place me manque pour le dire en détail ; mais je puis l’expliquer d’un mot : elles ont empêché l’homme de descendre sensiblement au-dessous de l’animal. Mais le paradoxe tombe, la contradiction s’évanouit, si l’on considère l’intention de ces maximes, qui est d’induire un état d’âme. De là le principe de la relativité des connaissances, qui a une portée morale jusqu’ici méconnue. Un être organisé est celui dont toutes les parties ont entre elles des rapports harmoniques, sans lesquels cet être ne pourrait subsister ni se conserver.

Archives

Pages