Rekister in Numero

Antonio Fiori : La montagne a accouché d’une souris

Spread the love

Dans les sciences de la nature, la force n’est qu’une fonction de la masse et de la vitesse ; elle se mesure à l’accélération ; on ne la connaît, on ne l’évalue que par les mouvements qu’elle est censée produire dans l’espace. Par l’échange, nos facultés surpassent nos besoins. Une étude empirique réalisée par des chercheurs de la Banque Centrale de Norvège et portant sur les États‐Unis, le Canada, le Royaume‐Uni et la Norvège montre, en effet, qu’une baisse des taux d’intérêt nominaux accroît deux fois plus l’investissement, la consommation et le PIB, en période de faible incertitude, qu’en période d’incertitude élevée. Dans un autre reportage de Forbes, de jeunes informaticiens, spécialistes de l’AUTOMOBILE, font la démonstration avec un simple ordinateur que l’on peut prendre à distance le contrôle d’une automobile et la priver de direction et de freins… Cette situation est d’autant plus préoccupante que selon une étude récente du groupe suédois Ericsson, plus de 50 milliards d’appareils seront connectés d’ici 2020, constituant ce fameux Internet des objets… Ces objets devraient donc être équipés d’une protection renforcée mais la plupart en est dépourvue. Mais une telle diversification ne peut être simplement « alimentaire ». Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « La luxure n’égare pas les gens, les gens s’égarent eux-mêmes ». Comment puis-je ici, par exemple, en quelques pages, en quelques lignes, étudier, ainsi qu’ils doivent l’être, Necker, Loménie de Brienne, Calonne ? En général, une théorie scientifique quelconque, imaginée pour relier un certain nombre de faits trouvés par l’observation, peut être assimilée à la courbe que l’on trace d’après une définition mathématique, en s’imposant la condition de la faire passer par un certain nombre de points donnés d’avance. Deux éléments seront décisifs : les opportunités technologiques et le changement des comportements, qui peuvent prendre du temps. À partir de 2010, l’Union Européenne prend réellement acte de la situation. Donc quelques règles de conduite doivent être imposées par la loi d’abord, et puis par l’opinion pour beaucoup de choses sur lesquelles l’action de la loi ne peut s’exercer. Le principal produit de la France, c’est la France. Pour cela, nous devons penser dès aujourd’hui la ville de demain, les conditions de déplacement et soutenir de nouveaux usages, comme l’autopartage. Les surcoûts apparents des énergies renouvelables devraient être mis en regard de ceux découlant de certaines désorganisations liées au développement du marché de l’énergie. Ce n’est plus un débat d’experts : l’appropriation de la rénovation énergétique doit se construire sur du concret. Dans un tout autre registre, les duos de chanteurs francophones et anglophones qui cherchent par ce biais à s’assurer une carrière internationale. Dans cette présomption nous démêlerions d’ailleurs bien vite un peu d’égoïsme, et, derrière l’égoïsme lui-même, quelque chose de moins spontané et de plus amer, je ne sais quel pessimisme naissant qui s’affirme de plus en plus à mesure que le rieur raisonne davantage son rire. Elles donnent la raison de la société. C’est la ruse des malins et la force des désespérés. Que l’on considère les relations d’homme à homme, de famille à famille, de province à province, de nation à nation, d’hémisphère à hémisphère, de capitaliste à ouvrier, de propriétaire à prolétaire, — il est évident, ce me semble, qu’on ne peut ni résoudre ni même aborder le problème social, à aucun de ses points de vue, avant d’avoir choisi entre ces deux maximes :Le profit de l’un est le dommage de l’autre. Mais c’est du côté du stockage qu’il faut plutôt compter : stockage de la chaleur et stockage de l’énergie électrique. Si, au contraire, ces transactions libres sont harmoniques, c’est-à-dire si elles tendent à améliorer et à égaliser les conditions, nos efforts doivent se borner à laisser agir la nature et à maintenir les droits de la liberté humaine. À mesure que nous avançons dans cette étude des procédés de comédie, nous comprenons mieux le rôle que jouent les réminiscences d’enfance. Ces genres, comme ceux de la perception, sont discontinus, séparés par des intervalles que comble l’éducation. Et c’est pourquoi je conjure les jeunes gens à qui ce livre est dédié de scruter avec soin les formules qu’il renferme, d’analyser la nature intime et les effets de l’échange.

Archives

Pages